Poster un commentaire

[Livre audio] Les réveilleurs de soleil – Oxmo Puccino

Aujourd’hui parlons du livre audio Les réveilleurs de soleil du rappeur – écrivain Oxmo Puccino.
Sur le papier, ce conte philosophique a tout pour plaire. Mais qu’en est-il ?

Résumé de l’éditeur JC Lattes :
Depuis que le soleil ne se lève plus, la vie s’éteint à petit feu. Rosie craint pour la santé de son grand-père Edmond, qui pousse des quintes de toux à arracher des séquoias. Du haut de ses treize ans, elle décide de trouver un moyen de ramener le soleil et part sur son vélo Harley à sa recherche. Mais sa bonne volonté ne suffit pas. Après avoir échoué à convaincre Noé, l’homme le plus riche du monde, de l’aider, elle se lance dans une épopée qui lui fera croiser la route de Crépuscule, un paria au grand cœur, Aube, son ange gardien, Vénus, la femme la plus belle du monde, le fameux Famos, Ilra la magicienne et son mari le Chat Cinno, Momo le pêcheur, un sonneur de cloches et même des éléphants footballeurs.
Mais qui va réussir à réveiller le soleil ?

Dans ce premier roman lumineux, Oxmo Puccino s’empare de l’énergie de la jeunesse pour pointer l’urgence écologique, la vanité de la célébrité, le vertige des passions. Avec humour, poésie et tendresse, il nous offre surtout une histoire d’amour et d’amitié, une quête initiatique entre Le Petit Prince et Tim Burton.

Avis : il est mort le soleil ? Le Monde de Rosie

Ce premier roman est déconcertant. Surtout en version audio. J’avoue que je ne comprends pas la hype, ce qui veut sans doute dire que je ne suis pas la cible du roman. Pourtant , Le Petit Prince , Tim Burton, les récits destinés à la jeunesse, ça aurait dû coller. Je suis certainement passée à côté de ce conte moral/métaphorique/philosophique.

Ce que j’ai aimé : la voix d’Oxmo Puccino, son timbre, son phrasé original qui donne une rythmique particulière à ses mots. La musique. Le début du roman… C’est amusant, j’ai pensé à un peu à Jack et la mécanique du cœur de Mathias Malzieu… Même si les univers des deux artistes sont différents. Le côté conte. La petite Rosie, une sorte d’Alice au pays des merveilles mélangée à Zazie dans le métro. Le passage du pêcheur d’étoile, même s’il est trop court. Oui le texte fait un peu penser au Petit Prince, par contre jen’y ai pas vu de Tim Burton ( à la rigueur l’œuvre de Mathias Malzieu en est plus proche). Oxmo Puccino a une imagination débordante, chose que j’apprécie.

Ce que je n’ai pas aimé : la structure du roman. Rosie passe d’une rencontre à l’autre – comme souvent dans les contes, il est vrai. Mais les personnages qu’elles rencontre, même s’ils sont hauts en couleur, sont souvent peu définis. Leur nom est révélateur d’un point de personnalité.Et c’est tout, très peu évoluent. Aube, Crépuscule, Vénus…( Attention, spoiler. Vénus est belle, on va lui demander de séduire le soleil, sans parler. Sois belle et tais -toi ?)
Et puis parfois les personnages disparaissent et apparaissent un peu comme un cheveu sur la soupe.
La façon dont s’exprime certains personnages, un peu difficile à suivre (Ilra la magicienne, son mari -chat). Je me suis doutée de certains développements. A mon sens, la résolution arrive trop vite, de manière trop facile. « Ah au fait je ne vous ai pas dit mais il suffisait de faire ça pour faire revenir le soleil. » (Je caricature mon ressenti.)
Bref, j’ai eu une impression de superficialité par moments… Encore une fois, il s’agit d’un conte, dans ce registre on peut sans doute se permettre beaucoup d’optimisme.

En conclusion, ce future agréable écoute, mais je reste mitigée sur certains passages du livre. J’ai été un peu déconcertée et déçue. Si le rappeur-poète publie un nouveau texte en revanche, je le lirais certainement, car il y a du potentiel et de bonnes intentions dans « Les Réveilleurs de soleil« .

Les Réveilleurs de soleil

Oxmo Puccino

Lu par l’auteur

Parution : 21/07/2021

Durée : 2h54

Découvrez ici un extrait 

À propos de Claire (legenoudeclaire)

Présente sur le web depuis une bonne dizaine d'années. "Geekette", selon certains. Blogueuse, c'est certain ! Lectrice compulsive (de blogs, de livres, de paquets de céréales...) depuis que je sais lire ! Cinéphile, et critique de ciné au sens où François Truffaut l'entendait. Sinophile (et non «cynophile »!). Ex-expatriée en Ecosse, et en Chine, car piquée par le virus des voyages. J'aime apprendre quelques mots de chaque pays visité (normal quand on a fait des études de langues ! )

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :