Poster un commentaire

Le Cerf-Volant de Laetitia Colombani

Après  »La Tresse » que j’ai apprécié, j’ai voulu tenter sa suite,  »Le Cerf-volant ». Voici mon avis.

Mais d’abord, de quoi parle ce roman ? Voici le pitch d’Audiolib ( le livre audio vient de sortir).

« Une rencontre inoubliable et réparatrice entre trois générations de femmes : la colère, l’espoir et l’éducation sont leurs armes pour changer leur vie. Avec Le Cerf-Volant, Laetitia Colombani reprend le fil de La Tresse dans un récit initiatique puissant et généreux, à l’image de sa lecture. »

Avis :

J’avais bien aimé La Tresse et de fait j’ai apprécié aussi Le Cerf-volant, qui reprend l’idée de destins de femmes qui vont s’influencer. Cette fois les trois femmes se rencontrent. La jeune Lalita tient un rôle clé dans les deux œuvres. C’est elle l’esperluette, le point de jonction des deux romans.

Deux Indiennes, une Française : l’âge et l’origine des trois héroïnes diffèrent. Leur point commun ? Elles ont fait face à des épreuves. Les jeunes femmes indiennes ont souvent vécu le pire, surtout les Intouchables. Deuil, viols, violence, la vie ne n’a vraiment pas épargné le trio … Ensemble, elle vont trouver la force de rebondir, se réinventer, trouver une voie, une famille de cœur… Ensemble, Léna , Lalita et Preeti vont braver l’adversité.

Ce roman sur la condition féminine(principalement en Inde) est très touchant et bien documenté il me semble. C’est une parfaite illustration des concepts de sororité et de résilience. J’ai donc été touchée par l’histoire, et le message. Côté style, je n’avais pas d’attente particulière.
 »Le Cerf-volant » se lit facilement, et rapidement.

***

Le Cerf-volant

De Laetitia Colombani

208 Pages

Paru le 9 juin 2021 aux éditions Grasset

À propos de Claire (legenoudeclaire)

Présente sur le web depuis une bonne dizaine d'années. "Geekette", selon certains. Blogueuse, c'est certain ! Lectrice compulsive (de blogs, de livres, de paquets de céréales...) depuis que je sais lire ! Cinéphile, et critique de ciné au sens où François Truffaut l'entendait. Sinophile (et non «cynophile »!). Ex-expatriée en Ecosse, et en Chine, car piquée par le virus des voyages. J'aime apprendre quelques mots de chaque pays visité (normal quand on a fait des études de langues ! )

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :