Poster un commentaire

Club des lectrices du vendredi 17 mai (Messages de mères inconnues de Xinran)

Club des lectrices du vendredi 17 mai …

img-20190520-wa00222314638941492713152.jpg
La cheffe tyrannique marche d’un pas lourd vers la brasserie Le Trésor, sachant qu’elle devra écrire le compte-rendu de la séance du club des lectrices en l’absence de son scribe zélé et talentueux.
Un club des lectrices en petit comité : Sara, Sandy et Marjolaine (la cheffe tyrannique). Aujourd’hui nous parlons du roman « Messages de mères inconnues » de Xinran. »
Xinran(欣然, son nom de plume), née en 1958 à Pékin, est une journaliste et écrivaine chinoise.  » (merci Wikipédia.)
Le mojito/coca aidant, nous commençons (même si nous avons eu la douleur de ne pas être installées sur des sièges motifs peaux de vaches correspondant à nos personnalités profondes).

Messages de mères inconnues de Xinran

4e de couv Messages de mères inconnues

(c) Editions Philippe Picquier

Sara : en a lu les 2/3 et n’a pas aimé. Elle aurait aimé préféré lire un documentaire sur le sujet même si c’est un roman intéressant. Le sujet est bloquant. A noter : « La journaliste s’envoie un peu des fleurs » et le brillant « C’est tout. » (propos vers 20h31).
Sandy : a bien aimé et a trouvé ça touchant. Elle prévoit même de lire les annexes ! Connaissant mal la Chine, elle a fait des découvertes et ce livre l’a « un peu instruit ». (tant-mieux, dirons-nous !) Le découpage du livre et le fait de suivre l’histoire de plusieurs femmes est intéressant. Elle aimerait lire d’autres livres de cette autrice. Effet de juxtaposition d’histoire et manque de fil rouge (communiste ou pas). Ce roman aurait été mieux en essai. A noter : « Ah ! What ? Allo quoi ? Voilà. » (propos vers 20h36).
Marjolaine (avant de mâchonner ses frites d’un air béat) : a bien aimé, roman touchant « boulversifiant » qui conte des situations affreuses. Une découverte de l’autrice, Xinran, lue pour la première fois. La couverture est jolie. Les histoires sont un peu juxtaposées. En résumé cynique c’est « une épopée de la joie ».
Gwen (en pensée) :
« De Xinran j’avais lu « Funérailles célestes » et « Chinoises« , deux lectures qui m’avaient profondément marquée. « Messages de mères inconnues » est un prolongement de « Chinoises », l’auteur y fait quelques références,  surtout parce que Xinran avait recueilli de nombreux témoignages de mères ayant abandonné ou tué leur enfant mais n’avaient pu se résoudre à les coucher sur papier. Il lui aura fallu de nombreuses sollicitations de familles ayant adopté des enfants chinois (i.e des petites filles) pour le faire.
Les récits sont tous poignants, à la limite du soutenable par moment, mais je trouve qu’ils sont racontés avec beaucoup d’empathie et sur un ton juste, jamais moralisateur, mais au contraire empreint de bienveillance.
Cela permet à nous Occidentaux d’un peu mieux saisir cette politique de l’enfant unique et les répercussions qu’elle a engendré en Chine, de voir la Chine différemment : de l’intérieur, et de pouvoir mieux comprendre des réactions ou attitudes qui nous paraissent horribles.
D’une façon générale, les récits de Xinran ouvrent une fenêtre sur la Chine en mettant en lumière ce pays et en le rendant compréhensible pour toute personne n’y étant pas née et/ou n’y ayant pas vécu.
Ce récit restera longtemps dans mon esprit et contribue à s’ouvrir un peu plus sur le monde et sur autrui, voilà des textes qui même s’ils sont douloureux à lire permettent à chacun de mûrir et d’en retirer quelque chose. »
Claire (à distance en train de lutter contre une fourmillière ) :  Ce livre est une parole à partager… un cri d’amour, mais aussi de souffrance ! Mon cœur s’est serré à de nombreuses reprises en lisant ces témoignages de mères (adoptives ou non), et de filles… Sans parler du traitement- réservé aux petites filles principalement à la campagne : infanticide, avortement sélectif, abandon…On y parle  aussi plus généralement du sort des orphelins et d’adoption.

Ce texte est aussi un retour sur une période de l’histoire chinoise, notamment sur les conséquences de la politique de l’enfant unique, une époque pas si lointaine que cela. C’est très bien traduit (il me semble) par Françoise Nagel, il y a même de la poésie, et de nombreuses références culturelles – les annexes sont intéressantes (bien que le code de l’adoption soit aride…) , elles concernent différents aspects de la civilisation chinoise.

Coups de cœur/ coups de griffes littéraires :

Gwen (en pensée numérique) : coups de cœurs pour « Vox » de Christina Dalcher, « Sorcières » de Mona Chollet, – Claire a écrit deux avis sur ces livres en version audio, cf liens ci-contre.-  « Le mur invisible » de Marlen Haushofer. Lecture agréable de Marguerite Duras avec « Un barrage contre le pacifique ».
Coups de cœur « filmesque » pour : « Nous finirons ensemble » de Guillaume Canet : « j’ai été plutôt surprise agréablement car l’histoire tient la route, j’aime assez cette bande de « pseudos » copains qui en fait sont égoïstes et se tirent dans les pattes, d’une certaine façon ils représentent des personnalités que nous croisons dans notre vie et leurs attitudes me sont (malheureusement) familières. C’est un portrait mordant et cynique des rapports humains actuels, mais il y a un fond de vérité. »
Sandy : coups de cœur « filmesques » pour : « Le chant du loup » (« magnifique »), « Dumbo » (« Génial ! ») et coup de griffe pour « Tanguy 2 » (« Pathétique ! »).
Sara : coups de cœur pour : « Chagrin d’aimer » de Brisac, « Vie de ma voisine » de Brisac et « Le sport des rois » de Morgan.
Marjolaine : coups de cœur pour « Toute la ville en parle » de Flagg, « Malevil » de Merle et « Home sweet home » de Philias et Zeniter.
Coups de griffes pour : « Deux sœurs » de Foenkinos et « Comme par magie » (L’hôtel des souvenirs T.2) de Roberts.

Propositions de lectures :

img-20190520-wa00235061132578739494551.jpg

Sara nous a ensuite proposé trois livres (avant ou pendant le mâchage de frites (flou temporel)) :
• « Ma cousine Rachel » de Du Maurier
• « Rêves de garçons » de Kasischke
• « No Home » de Gyasi

Sandy et Sara ont imposé (par la force évidement) : « No Home » de Gyasi alors que la cheffe voulait lire « Ma cousine Rachel » !

No-Home

Nous saurons en juin (date à déterminer par le Cally, cousine de Doodle) si :
• Sandy a trouvé le livre dans la réserve de Vincennes (faisant rictusser (faire un rictus) la bibliothécaire) ;
• Marjolaine a lu des livres intelligents (et pas trop niaiseux) d’ici là (piquée au vif dans sa dignité littéraire par son coach « livres intelligents » Sara);
• Claire a vaincu les fourmis dans un remake violent de « Minuscules »;
• Aude a remporté le pactole dans ses projets immobiliers.

 Marjolaine proposera (imposera par la force) le pavé à lire cet été (dans un multi-choix de livres merveilleux choisis de son goût sûr) !

A bientôt !

Les lectrices

Publicités

À propos de Claire (legenoudeclaire)

Présente sur le web depuis une bonne dizaine d'années. "Geekette", selon certains. Blogueuse, c'est certain ! Lectrice compulsive (de blogs, de livres, de paquets de céréales...) depuis que je sais lire ! Cinéphile, et critique de ciné au sens où François Truffaut l'entendait. Sinophile (et non «cynophile »!). Ex-expatriée en Ecosse, et en Chine, car piquée par le virus des voyages. J'aime apprendre quelques mots de chaque pays visité (normal quand on a fait des études de langues ! )

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :