3 Commentaires

Club de lecture du 15 octobre 2017

IMG_2064

En ce dimanche ensoleillé, les Lectrices se sont réunies pour échanger autour de bons plats et de « La brève et merveilleuse vie d’Oscar Wao ».

la-breve-et-merveilleuse-vie-d-oscar-wao

Majoritairement, les Lectrices n’ont pas été enthousiasmées par la vie dudit Oscar Wao, ni par le style de Junot Diaz (qui a notamment obtenu le Prix Pulitzer pour ce roman).

On notera que les Lectrices n’ayant pas aimé ne l’ont pas non plus fini, elles se sont même arrêtées au même endroit dans l’intrigue. Il y aurait un Fuku derrière cela que nous n’en serions pas étonnés … .

Parmi les principaux reproches à ce livre, celui qui vient en tête est la difficulté avec le style mêlant classicisme, argot, verlan et espagnol. Sara, Marjolaine, Sandy ainsi que Claire n’ont pas du tout apprécié ce mélange des genres. Hormis Sandy (qui a d’ailleurs retrouvé l’Espagnol qu’elle parle avec sa famille ou ses ami(e)s), aucune n’était hispanophone, elles ont donc deviné le sens des mots mais cela ne les a pas aidées dans leur lecture, au contraire. Sandy et Claire ont relevé un côté assez vulgaire dans la narration, à tel point que Claire se demande même comment ce livre a pu obtenir un prix littéraire.

L’autre reproche concerne les notes de bas de page, très nombreuses et surtout très volumineuses, qui ont gêné la lecture de plusieurs Lectrices. La petite astuce de Gwenaëlle : ne pas hésiter à finir la phrase ou le paragraphe avant de se plonger dedans, car elles apportent toujours des précisions historiques.

Enfin ces Lectrices ont aussi fait une overdose de Trujillo, cet aspect ayant été soulevé par Marjolaine et par Sandy. Sara n’est pas sûre de le finir et ne se prononce pas sur l’histoire car elle n’est pas assez avancée pour le faire, Marjolaine ne le finira pas, quant à Sandy elle souhaite le finir car, dixit, « ça ne peut être que mieux ».

Magali et Gwenaëlle ne partageaient pas le même avis que les autres Lectrices et ont pour leur part été enchantées par ce récit.

Pour Magali, il s’agissait d’une relecture, elle a trouvé l’écriture très vivante grâce justement au mélange des genres, lors de sa première lecture elle s’était identifiée au personnage d’Oscar Wao et au lieu de faire une overdose de Trujillo elle a trouvé que ce dernier prenait une dimension de légende monstrueuse. Et (je cite Magali), « J’avais mis un truc qui était intelligent » [temps de recherche dans ses notes] : elle apprécie tout particulièrement les récits en abîme ainsi que les références à la science-fiction dont le roman est parsemé.

Gwenaëlle a également apprécié le style avec le mélange des genres, la construction du récit ne l’a pas gênée par les différentes histoires s’imbriquent les unes dans les autres et aboutissent à expliquer le pourquoi du comment de la vie d’Oscar Wao. Elle a été gênée au début par les notes de bas de page mais a su s’adapter. Ce roman lui a rappelé « Ce que je sais de Vera Candida », notamment avec la dimension magique que l’on retrouve très souvent dans la littérature Sud-Américaine.

C’était au tour de Marjolaine de proposer trois romans :

  • « Le cercle » de Dave Eggers
  • « Winter » de Rick Bass (la Scribe a un gros doute que ce livre n’ait pas déjà été proposé par le passé par Marjolaine …)
  • « L’enfant de l’étranger » d’Alan Hollinghurst

Et c’est « Winter » qui a remporté la majorité des voix !

winter

Les Lectrices sont ensuite passées à leurs coups de cœur/griffe :

  • Sandy : des coups de cœur avec « La maison » de Paco Roca, « L’esquinte » d’Edwige Decoux-Lefoul
  • Magali : commençons par les coups de griffe avec « The Square » de Ruben Östlund et « David Bowie n’est pas mort » de Sonia David, puis les coups de cœur avec « Beauté fatale » de Mona Chollet et « L’inaccessible » de Charles Gancel
  • Marjolaine : « Les enfants de Venise » de Luca Du Fulvio, « Aphrodite et vieilles dentelles » de Karin Holmqvist, « Papi rebelle » de David Walliams, « Le cercle » de Bernard Minier, « Le royaume T1 – Anne » de Benoît Feroumont, « Les Campbell T1 – Inferno » de José Luis Munuera, « Dad T1 – Filles à papa » de Nob
  • Sara : rien pour ce mois-ci
  • Gwenaëlle : des coups de cœur avec « Sexy » de Joyce Carol Oates, « Ces rêves qu’on piétine » de Sébastien Spitzer, « Blade Runner 2049 » de Denis Villeneuve, « Le sens de la fête » d’Eric Toledano et Olivier Nakache

Vous constaterez également que certaines Lectrices ont des dons pour le dessin.

IMG_2066

Le prochain Club des Lectrices (oui, pas de peinture) aura lieu le 26 novembre 2017, espérons-le une nouvelle fois sous le soleil !

Publicités

3 commentaires sur “Club de lecture du 15 octobre 2017

  1. Je suis à l’honneur dans ce billet, entre mes réflexions collector et mes gribouillis !!! 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :