1 commentaire

Club de Lecture du 18 septembre 2016

img_0731

Ce dimanche 18 septembre marquait la rentrée des Lectrices autour de la lecture de l’été (et de douceurs sucrées) : « L’île sous la mer » d’Isabel Allende.

1507-11

Contrairement à la fois précédente, les Lectrices étaient satisfaites de cette lecture (Isabel Allende peut donc reprendre son souffle, elle ne s’est pas faite descendre en flèche comme feu Jim  Harrison).

A l’exception de Hermine dont c’était la première lecture d’une oeuvre d’Isabel Allende, toutes les Lectrices présentes avaient au moins lu une fois cette auteur (citons pèle-mêle « La maison aux esprits », « Fille de destin », « Portrait Sépia »), et gardaient toutes un bon souvenir de leurs lectures.

Les Lectrices se sont accordées pour dire que, hormis quelques longueurs (« Longueur et lourdeur, ce n’est pas la même chose » dixit Anelise), elles avaient beaucoup aimé l’histoire, les personnages dans l’ensemble et plus particulièrement celui de Zarité dite Tété (« Les femmes étaient plus intéressantes que les hommes » dixit Marjolaine), ainsi que le contexte historique dans lequel s’inscrit le récit.

Les Lectrices ont donc apprécié cette fresque historique et familiale, elles ont été marquées par la rigueur historique de l’ensemble et ont découvert la hiérarchie qui existait dans l’esclavage, à l’exception de Hermine pour qui ce ne fut pas une découverte mais qui aime cette période de l’esclavage car son mémoire portait sur ce thème. Hermine a bien résumé le sentiment des Lectrices en trouvant « la petite histoire dans la grande très belle ». Gwenaëlle a également ajouté que ce roman présentait différentes définitions (et perceptions) du mot « liberté », que ce soit entre les personnages par rapport à l’esclavage ou la liberté d’aimer, et que dans tous les cas les chemins pour l’atteindre étaient semés d’embûches.

Quant aux personnages, plusieurs Lectrices se sont accordées pour dire qu’il y en avait beaucoup mais Zarité a remporté un vif succès car comme l’a dit Claire elle a tout un monde dans lequel il faut pénétrer mais une fois que c’est fait c’est un très beau portrait de femme. Emilie a un peu temporisé le propos, elle a trouvé qu’il y en avait beaucoup et que cela permettait de tout voir mais d’un autre côté on ne rentre pas dans la tête de chacun.

Hermine a été vraiment ravie et a trouvé ce roman magnifique, en tout cas jusqu’à la page 575 (i.e. la demoiselle n’a pas fini de le lire), quant aux autres Lectrices, elles se sont accordées pour qualifier le roman de didactique et accessible, soulignant le beau rendu d’ambiance et que cela ferait une bonne adaptation cinématographique ou télévisuelle.

Magali a néanmoins un peu nuancé cette bonne impression en disant qu’elle avait trouvé le bouquin plaisant mais pas fabuleux. Elle a beaucoup lu Isabel Allende adolescente et l’effet s’est aujourd’hui amoindri. Pour elle ce fut un roman d’aventure honnête mais pas un coup de cœur.

Après cet échange nourri autour de « L’île sous la mer », c’est Hermine qui a proposé 3 livres pour le prochain Club :

  • « L’ours est un écrivain comme les autres » de William Kotzwinkle
  • « Des gens très bien » d’Alexandre Jardin
  • « Tours et détours de la vilaine fille » de Mario Vargas Llosa

C’est l’ours (pas de Berlin) de William Kotzwinkle qui a remporté le plus de voix, c’est donc ce livre qui sera lu pour le prochain Club (la scribe ajoutera juste que le livre qui a provoqué le plus de commentaires fut celui de Mario Vargas Llosa, mais elle dit cela elle ne dit rien …).

1507-1

Puis les Lectrices ont évoqué leurs coups de cœur de l’été :

  • Marjolaine : « L’ange de Whitechapel » de Jennifer Donnelly et « Le papillon de Siam » de Maxence Fermine
  • Claire : « Harry Potter and the cursed child » de Jack Thorne et « Matilda » de Roald Dahl
  • Anelise : « Le secret d’Edwin Stratford » de Robert Goddard
  • Magali : « A l’est d’Eden » de John Steinbeck et « Quelques-uns des cent regrets » de Philippe Claudel
  • Emilie : « Novecento » d’Alessandro Barrico et « La maître et Marguerite » de Mikhail Boulgakov
  • Hermine : « Le journal d’un vampire en pyjama » de Mathias Malzieu, « L’amie prodigieuse » d’Elena Ferrante et « La bibliothèque des cœurs cabossés » de Katarina Bivald
  • Gwenaëlle : « L’amie prodigieuse » et « Le nouveau nom » d’Elena Ferrante, « Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur » de Harper Lee et « Le facteur sonne toujours deux fois » de James M. Cain

 

Le prochain Club se réunirait le 23 octobre mais la date est encore à confirmer.

A bientôt pour de nouvelles aventures livresques !

 

Publicités

Un commentaire sur “Club de Lecture du 18 septembre 2016

  1. Ouais, pas de commentaires sur le roman de Llosa !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :