4 Commentaires

Club de lecture du 08 novembre 2015

C’est sous le chaud soleil de novembre que le Club des Lectrices s’est réuni ce dimanche au Deylan, un salon de thé très cosy proche de l’Hôtel de Ville de Paris.

IMG_0293

Deux lectrices n’ont malheureusement pas pu se joindre à nous à la dernière minute : Sandy pour cause d’empêchement et Claire pour cause d’un début de maladie (nous te souhaitons un prompt rétablissement).

Aujourd’hui les discussions ont porté sur « Manderley for ever », la biographie de Daphné du Maurier écrite par Tatiana de Rosnay.

Sachez-le tout de suite : non, les Lectrices n’ont pas débattu de ce livre en parodiant la chanson « Magnolias for ever »; il ne faut pas prononcer le mot « Menabilly » devant elles sous peine d’engendrer des réactions incontrôlées; enfin (je balance !) Marjolaine n’a pas lu le livre (apparemment il était très demandé à sa bibliothèque) et Magali ne l’a pas achevé (Cf. ci-dessus et le fameux mot-à-ne-pas-prononcer).

Trêve de bavardages, les Lectrices ont en majorité apprécié ce roman, mais en y apportant plusieurs bémols.

La plupart, notamment Anelise et Hermine, ont apprécié les deux premiers tiers du livre et beaucoup moins la dernière partie (spoiler à l’attention de Marjolaine : à la fin, Daphné du Maurier meurt !).

Ce qui a plu : le traitement de l’importance de l’écriture pour un écrivain, narré du point de vue d’un écrivain, les relations épistolaires entretenues tout au long de sa vie par Daphné du Maurier avec les personnes qui lui étaient proches (à l’époque du mail et du SMS on a presque oublié l’importance du courrier papier), toute la genèse des œuvres de Daphné du Maurier et son processus créatif (un aspect qu’a particulièrement apprécié Gwenaëlle); les deux premiers tiers du roman qui tiennent presque plus du roman que de la biographie; enfin le caractère indépendant de Daphné du Maurier.

Hermine a également parlé de la comparaison dans ce livre entre Daphné du Maurier, écrivain reconnue, et sa sœur aînée, écrivain non reconnue qui à aucun moment ne prend ombrage du succès de sa sœur et prend les choses avec humour et philosophie.

Ce qui a moins voire pas plu : le rapport de Daphné du Maurier avec Menabilly, les Lectrices ont eu beaucoup de mal avec cette relation fusionnelle qu’entretenait l’écrivain avec une maison, au détriment même de sa vie de famille; le style de Tatiana de Rosnay qui donne une impression générale de brouillon, d’absence de relecture et de correction de la part de son éditeur, et un côté un peu trop « fan » qui a gêné Magali; Gwenaëlle comme Magali n’aiment pas trop les biographies et s’intéressent plus à l’oeuvre d’une personne qu’à sa vie, Magali ayant ajouté que ce livre avait « détruit » l’image qu’elle avait de Daphné du Maurier, ce qui l’a, entre autres, poussée à arrêter sa lecture.

Hermine, dont s’était la première lecture d’une biographie, a par ailleurs ajouté qu’elle aurait souhaité un peu plus d’interventions de la part de Tatiana de Rosnay.

Toutes les Lectrices s’accordent néanmoins à dire que cette lecture leur a donné une folle envie de relire « Rebecca », pour certaines de lire ou relire d’autres œuvres de cette auteur qui a bien souvent été lu dans leur jeunesse et abandonné par la suite.

A ce moment précis du compte-rendu, je devrais vous parler des propositions de lectures de Marjolaine, néanmoins avant de le faire, le Club des Lectrices se doit de présenter toutes ses excuses à la maman d’Hermine qui va certes retrouver « Manderley for ever » pour en achever sa lecture, mais à un passage indéterminé qui n’est certainement pas celui auquel elle a arrêté sa lecture.

Hermine, dans un geste de grande générosité, a proposé à Marjolaine de lui prêter le roman afin qu’elle le lise. Marjolaine a bien évidemment accepté, et en prenant le livre a rendu un marque-page à Hermine, qui s’est alors souvenue qu’elle avait promis à sa maman de le lui ramener afin qu’elle le finisse. Résultat des courses : Marjolaine ne lira pas encore « Manderley for ever » et le marque-page a été remis au petit bonheur la chance.

Toutes nos excuses à la maman d’Hermine, nous lui souhaitons toutefois une bonne fin de lecture.

 

Suite au changement de fonctionnement du Club, c’était au tour de Marjolaine de proposer trois livres, déjà lus ou non par elle.

Voici les propositions de Marjolaine :

  • « Victor » de Michèle Fitoussi
  • « Grâce et dénuement » d’Alice Ferney
  • « Corps et âme » de Frank Conroy

Le cœur des Lectrices a balancé entre ces deux derniers romans et c’est finalement « Corps et âme » qui l’a emporté.

Avant de se séparer, les Lectrices ont décidé d’un nouvel événement dans le Club, chacune fait désormais partager aux autres son coup de cœur littéraire du mois passé.

  • Pour Magali : « Pêcheur d’Islande » de Pierre Loti
  • Pour Anelise : « D’après une histoire vraie » de Delphine de Vigan
  • Pour Marjolaine : « Ciel d’acier » de Michel Moutot
  • Pour Hermine : « Ressources inhumaines » de Frédéric Viguier
  • Pour Claire : « Capucine » de Blaise Hofman
  • Pour Gwenaëlle : « Père et fils » de Larry Brown

Notez qu’une Lectrice a également fait part de son traumatisme : un tweet de Marjolaine a effectivement été liké par Guillaume Musso.

Le prochain Club des Lectrices aura lieu le 6 ou le 13 décembre, à 12 h chez Magali, où il faudra venir avec de la nourriture – pour se restaurer – et un petit cadeau – pour festoyer avec le traditionnel Noël des Lectrices.

Publicités

4 commentaires sur “Club de lecture du 08 novembre 2015

  1. « On va dire que c’était là » : LA PHRASE MAGIQUE D’HERMINE qui remet le marque-page au hasard.

  2. Hé bien on ne s’ennuie pas au Club ! J’ai aimé Manderley for ever (pas pour ses qualités d’écriture c’est certain) mais pour la distance que prend Tatiana de Rosnay malgré sa « fanitude » justement, elle montre une Daphné pas forcément sympathique, loin s’en faut ! Autant j’ai aimé la Daphné jeune et rebelle, autant sur la fin et bien avant (à partir de M…….y ), l’image que j’avais d’elle s’est effritée, pas en bien mais bon, un écrivain un « vrai » n’a-t-il pas un petit côté monstrueux ? 😆 C’est ce que je me suis dit en reposant le livre…

  3. Merci Gwenaelle pour ce C.R. romanesque 🙂

    Je vous trouve un peu dures avec « Manderley for ever », j’ai aimé l’empathie de l’auteure avec Daphné du Maurier, le fait qu’elle marche sur les traces de l’écrivain, le plan à la fin… L’étude de la famille de DDM. Et puis bien sûr la genèse de ces créations. Très intéressée bien évidemment par le fait que bon nombre de ses romans ait été adaptés au cinéma.

    Sinon mon coup de coeur du mois, c’est une autre biographie : « Capucine » de Blaise Hofman. A la fois empathique et distanciée. Une balade dans les pas de l’actrice oubliée… Et c’est justement cela qui est passionnant : l’auteur ressuscite en quelque sorte la belle Capucine, une femme complexe et au final très malheureuse.
    Chose étonnante, elle aussi voulait écrire une biographie sur les soeurs Bronte. Cependant, contrairement à Daphné, elle n’écrira rien, ni sur les soeurs, ni sur le frère.
    il y a quelques points communs dans les démarches de Tatiana de Rosnay et Blaise Hofman d’ailleurs. Après le Nouveau Roman,la Nouvelle Vague, la Nouvelle Bio ?

    (Lien : http://www.legenoudeclaire.com/?p=28045)

  4. Bonjour à toutes,
    Je cherche un club de lecture, le vitre me paraît intéressant 😉
    Pouvez vous m’en dire plus
    Merci d’avance
    Hazal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :