2 Commentaires

Compte-rendu du club de mars

Le 16 mars dernier, nous nous sommes retrouvées chez Marjolaine pour ce qui était mon tout premier Club des Lectrices.
J’ai eu la chance de l’intégrer grâce à Sophie et Magali et ai eu le plaisir de rencontrer Gwenaëlle, Marjolaine, Claire et Anne-Pauline pour discuter du « Train » de George Simenon. J’ai subi un bizutage très « soft, » à base de thé et de chocolats de Pâques !


Pour nous toutes, George Simenon était un auteur de romans policiers. Nous le connaissions toutes à travers son personnage phare du Commissaire Maigret mais son œuvre n’y se limite pas, loin de là. Il a en effet écrit quelques 200 livres, dont de nombreux romans psychologiques, comme l’a fait remarquer Sophie. Dans l’ensemble, nous avons toutes beaucoup apprécié cette lecture, à part Anne-Pauline qui a émis quelques réserves…
Magali s‘attendait à lire un pur roman policier, dans la veine des aventures du personnage de Maigret. Elle a aimé l’histoire dès les premières pages du livre, cette belle parenthèse d’amour au milieu de la guerre l’a vivement émue. Elle a aimé le style simple et efficace de Simenon et son regard pénétrant sur les choses. Cette première lecture lui a donné envie de poursuivre la lecture de l’œuvre de l’auteur.
Gwenaëlle a littéralement dévoré le livre, d’autant plus qu’il s’agit d’une période de l’Histoire qui la passionne – i.e. la Seconde Guerre Mondiale.
« S’il n’y avait pas eu cette guerre, Marcel n’aurait jamais rencontré Anna ». Elle a également apprécié le style de Simenon et n’hésitera pas à lire davantage ses œuvres.
Claire a lu l’œuvre d’une traite. En tant que blogueuse cinéma, elle est sensible au style cinématographique de la plume de Simenon, à son écriture fluide, vivante, naturelle. Elle a insisté sur sa façon simple et efficace de raconter une belle histoire.
Pour Sophie, qui associait également Simenon à Maigret, l’histoire a semblé traîner quelque peu en longueur au cours des premières pages, pour atteindre un climax à la fin. Le personnage de Marcel lui a paru peu sympathique : pour elle, il s’adapte simplement à ce qui lui arrive et s’autorise une période de grâce en vivant son idylle avec Anna.
Un avis en demi-teinte pour Anne-Pauline qui n’a trouvé le roman, « ni-agréable, ni-désagréable. » Elle a aimé le fait que pour une fois, le récit d’exode avait lieu à bord d’un train, et non sur les routes, comme cela est souvent le cas dans les romans sur la Seconde Guerre Mondiale. L’histoire d’amour entre Marcel et Anna ne l’a pas émue, pour elle, il ne s’agissait que d’une passion, que de la réalisation d’un fantasme. Elle a même utilisé le terme de « lamentable » !
Marjolaine, intéressée par le thème de l’exode, a également aimé ce bel « entracte » qui avait lieu dans la vie de Marcel. Elle va continuer à lire l’œuvre de Simenon avec le même plaisir.
Hermine a adoré ce roman. Elle a trouvé deux choses extrêmement intéressantes : d’une part, la place du destin et d’autre part, la façon distanciée avec laquelle les événements nous sont racontés. Le détachement avec lequel Marcel accueille la nouvelle de la guerre, pensant que cela était écrit, l’a fascinée : dès qu’il apprend que les Allemands sont aux portes de la France, qu’il doit quitter sa maison, son magasin, ses poules, c’est comme s’il s’attendait depuis toujours à cette nouvelle. L’histoire nous est racontée à travers le prisme d’un narrateur qui semble vivre les événements de l’extérieur, ce qui nous fait presque oublier que nous sommes en temps de guerre, ce qui est extrêmement rare pour un récit portant sur une telle période. A travers sa façon de raconter l’histoire, les horreurs de la guerre sont atténuées, nous ne ressentons presque aucune émotion.
Nos propositions pour le thème des « mythes littéraires »
– Le chant de Salomon, Toni Morrisson (Magali)
– Palestine, Hubert Addad (Marjolaine)
– Ulysse von Bagdad, Eric-Emmanuel Schmidt (Claire)
– Enchantement, Orson Scott Card ( Anne-Pauline)
– Ondine, Jean Giraudoux ou la Machine Infernale (Gwenaëlle)
– La nuit de Valognes, Eric-Emmanuel Schmidt (Sophie)
– Le quatrième Mur, Sorj Chalandon (Hermine)
Pour le prochain club, nous nous sommes mises d’accord sur le choix de Magali, après avoir longuement hésité avec « Enchantement » d’Orson Scott Card. Nous avons finalement opté pour le choix de Magali notamment pour des raisons pratiques, « Enchantemen »t risquant d’être introuvable.

Nous en parlerons le 26 avril prochain ainsi que de nos idées de romans autour du thème de l’humour !

***

Hermine

Publicités

À propos de Claire (legenoudeclaire)

Présente sur le web depuis une bonne dizaine d'années. "Geekette", selon certains. Blogueuse, c'est certain ! Lectrice compulsive (de blogs, de livres, de paquets de céréales...) depuis que je sais lire ! Cinéphile, et critique de ciné au sens où François Truffaut l'entendait. Sinophile (et non «cynophile »!). Ex-expatriée en Ecosse, et en Chine, car piquée par le virus des voyages. J'aime apprendre quelques mots de chaque pays visité (normal quand on a fait des études de langues ! )

2 commentaires sur “Compte-rendu du club de mars

  1. Merci pour ce compte-rendu Hermine !!
    Mais ce n’est pas du tout ma première lecture de Simenon : je l’ai découvert avec plaisir avec « La veuve Couderc » ! 🙂

  2. Vivement que ma vie se calme que je puisse revenir parmi vous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :