9 Commentaires

Rentrée du club : le 2 septembre autour de Pinocchio

Nous n’étions pas au complet, certaines étant encore en vacances ou non disponibles, pour cette rentrée du club qui nous a donné l’occasion d’accueillir une petit nouvelle, Anne-Pauline, « intronisée » par Sophie. Elle a un blog à découvrir ici et elle se prêtera bientôt au jeu des questions pour en savoir plus sur elle.

C’est dans notre fief la fourmi ailée que nous nous sommes retrouvées, à 6 très serrées sur des banquettes où nous nous sommes tenues chaud autour de la lecture de Pinocchio de Carlo Collodi (proposé par Magali) et des nouveaux projets du club qui fêtera en novembre ses 2 ans d’existence.

Pinocchio n’a pas su complètement nous emporter (bravo tout de même à Anne-Claire qui l’a lu en Italien, dans une édition bilingue), parce que c’est un livre clairement écrit pour les enfants et que son côté moralisateur est vite lassant. Le personnage de Pinocchio y est très agaçant, beaucoup plus que dans l’adaptation de Walt Disney, à laquelle n’avons pu nous empêcher de nous référer. Et les aventures qui s’enchainent finissent par être un peu répétitives.* Il apparait surtout que le livre est plus sombre et plus lourd que l’adaptation de Disney. Nous n’avons pas vu les autres adaptations.

Nous avions par contre presque toutes des éditions différentes (et des traductions différentes), avec notamment une édition jeunesse (l’école des loisirs) avec de belles illustrations, ce qui montre que c’est un livre encore bien diffusé, mais nous nous sommes demandé tout de même comment une telle lecture pouvait être prise aujourd’hui par les enfants, si elle pouvait les intéresser, si elle n’était pas datée, etc.

Nous nous sommes demandé en quoi ce personnage était devenu un « quasi mythe » tant il est devenu populaire et le reste aussi longtemps après l’écriture de ce texte (qui date de 1881). Si c’était l’adaptation de Disney qui l’avait autant popularisé ou si c’était le texte en lui-même ?

En réponse à quelques unes de nos nombreuses questions :

Extrait de wikipédia : « Une multitude d’adaptations ont été tirées du conte original : littéraires, théâtrales, chorégraphiques, télévisées, cinématographiques et en bandes dessinées, sans compter les centaines de traductions, de versions illustrées ainsi que les mises en musique et en chanson.

Les Aventures de Pinocchio a été le deuxième livre le plus vendu en Italie au xxe siècle avec le tirage de 9 à 10 millions d’exemplaires, derrière La Divine Comédie de Dante Alighieri (11 à 12 millions d’exemplaires)

Les Aventures de Pinocchio sont mondialement connues. Elles auraient été traduites dans plus de 400 langues et dialectes (environ 120 langues pour Le Petit Prince de Saint-Exupéry à titre de comparaison) « 

Pour en savoir plus

Pour finir, nous nous sommes aussi demandé si pinocchio avait un sens, le voici : Pinocchio signifie en toscan : « pignon » (« pignolat » ou « pigne » en provençal, « pinolo » en italien).

* La phrase du jour prononcée par Anne-Claire a d’ailleurs été : « Moins de péripéties n’aurait pas nui » !!

A lire également, les avis de Magali, Delphine, Sophie.

Pour la lecture à suivre et les (nombreux) projets du club, ce sera à suivre dans un autre billet !

Publicités

9 commentaires sur “Rentrée du club : le 2 septembre autour de Pinocchio

  1. Merci pour le billet !! Et contente de connaître le sens de « pinocchio » ! 🙂

  2. Rapide, Magali !!!!

  3. Tu es la reine du compte-rendu ! Contente aussi de connaître le sens de Pinocchio, reste à savoir finalement ce que cela apporte. Ceci signifierait-il qu’il faille casser la coquille dure qui la protège pour atteindre le pignon savoureux ? L’interprétation pourrait être intéressante.
    Hâte de lire le second billet !

  4. Merci et bravo pour le billet ! J’ai eu la même réaction que vous à la lecture de Pinocchio… Le plus énervant à mon avis, c’est le résumé de chaque chapitre au début. Oui, Disney n’a pas été très fidèle (comme souvent) au conte mais il a gardé les trouvailles visuelles. Je suis cependant contente de l’avoir lu et d’avoir rafraîchi ma mémoire sur ce personnage. Maintenant, le lire à un enfant… Hmm !
    A Toronto, certains chanceux ont pu voir en projection privée un dessin animé Pinocchio , réalisé par Enzo D’Alo, qui serait très fidèle au texte de Collodi..Si j’ai bien compris le film va passer à Venise… A suivre.

  5. […] Au final, aucun livre ne sortant du lot (certains ayant déjà été lus ou certains faisant 900 pages ont été mis de côté…), nous avons décidé de choisir un auteur français contemporain sachant que la dernière lecture commune était Pinocchio. […]

  6. […] y a quelques jours. Pour connaitre l’avis des autres membres du club, il faut aller voir le compte-rendu de cette […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :